mis à jour le

« Nous allons vers une dictature » (Me Ousmane Ngom)

En ordre de bataille, les libéraux n'ont pas manqué au rendez-vous pour soutenir leur frère d'armes, Karim Wade, fils de l'ancien chef d'Etat et super-ministre sous le règne de son père Me Wade. Au sortir  de ce dernier de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), l'ancien ministre de l'Intérieur, Me Ousmane Ngom a martelé qu'à ce rythme « nous allons vers une dictature ». 
 
« Nous nous battons contre la violation de la Constitution, des lois, notamment de la liberté d'aller et de venir qui a été violée gravement dans notre pays et qui a été sanctionnée également par une décision de la Cour de justice de la CEDEAO. Aujourd'hui, la liberté est encore beaucoup plus restreinte. Cela montre, encore une fois, un recul grave de la démocratie. Et je pense qu'à ce rythme-là, nous allons vers une dictature », tambourine le libéral ancien ministre de l'Intérieur.
pressafrik

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry