mis à jour le

Ziguinchor : Imams et oulémas dans la rue, aujourd’hui

L'association des imams et oulémas de Ziguinchor a décidé de battre le pavé, aujourd'hui, pour s'opposer à la volonté de la fédération nationale de l'association des imams et oulémas du Sénégal. La révélation est de l'imam Mohamed Sow, kadi du tribunal départemental.

Leur volonté de battre le macadam est une manière, pour ces imams et oulémas de Ziguinchor, de s'opposer à la volonté de la fédération nationale de l'association des imams et oulémas du Sénégal d'imposer un imam ratib. Et selon l'imam Mohamed Sow, cadi du tribunal départemental qui a donné l'information, l'idée de leur imposer un imam ratib est «inacceptable» et pourrait même engendrer des conséquences «incommensurables pour la région». Et pour éviter le pire, ces derniers interpellent le président Macky Sall sur la question. Toujours, selon l'Imam Sow, quelques jours auparavant, le guide religieux Serigne Abdou Aziz Sy les avait interpellés sur la question. «Nous imams et oulémas de Ziguinchor, exigeons le départ immédiat du gouverneur de la région Cheikh Tidiane Dieng qui, sans nous consulter, a fini par cautionner cette décision de notre bureau national qui n'a pas le droit de désigner le successeur du défunt imam ratib El Hadji Karamba Gassama», a indiqué Imam Sow. Ce flou entre ces hommes religieux et le chef de l'exécutif régional a fini par inquiéter les populations d'avis que ce genre de dispute n'a pas place dans leurs maisons de culte. Interpellant l'Etat sur cette situation délétère, ces populations craignent un impact négatif sur le processus de paix dans la zone.

Elisabeth DIATTA (Rewmi Quotidien)
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye