mis à jour le

L'opposant centrafricain Demafouth se dit menacé d'être expulsé du Tchad

L'opposant centrafricain Jean-Jacques Demafouth, qui avait fui la Centrafrique pour le Tchad mercredi en moto, se trouve actuellement à Goré, à la frontière entre les deux pays, et doit être "expulsé samedi matin manu militari", a-t-il déclaré vendredi à l'AFP.

"Je suis enfermé dans une pièce à Goré et on doit m'expulser demain à 06h00 (05h00 GMT, ndlr). Manu militari", a affirmé à l'AFP l'ancien ministre de la Défense et candidat à l'élection présidentielle. M. Demafouth, qui déclare avoir fui la Centrafrique après avoir subi des menaces, a indiqué avoir alerté le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) et l'ambassade de France (il dispose de la double nationalité).

AFP

Ses derniers articles: Au Burundi, préservé du Covid-19 par "la grâce divine", la vie suit son cours  Coronavirus: les polices du Maghreb mobilisées contre les escrocs de la pandémie  Omar el-Béchir, l'autocrate déchu