mis à jour le

La Médiation pénale revient au devant de la scène Macky félicite Abdou Latif Coulibaly et entretient le flou

Après le désaveu public infligé au ministre de la Bonne Gouvernance, porte parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, suite à la médiation pénale réputée conciliatrice et susceptible de renflouer les caisses de l'Etat, Macky Sall, le président de la République lui délivre un satisfecit plein de significations. Est-ce pour le maintenir dans le gouvernement que Macky Sall a dilué son discours ? Est-ce une occasion de relancer les récalcitrants avant de passer à la vitesse supérieure ? Est-ce une manière de couper la poire en deux, sachant qu'une possible démission du journaliste Abdou Latif Coulibaly entrainerait dans le sillage, une sortie au vitriol de Me El Hadj Diouf, celui là même qui avait taxé, les tenants de la ligne dure, qualifiés de « pseudo juristes ». Me El Hadj Diouf qui est l'avocat de l'Etat dans ce qui convient d'appeler la traque des biens mal acquis, pour rappel avait lors de la conférence de presse, soutenu avoir été chargé par le Président de la République, Macky Sall, de recourir à la médiation pénale sous la forme d'une rétrocession de 80% des sommes « dilapidées » et d'en conserver les 20, restants pour « vivre dans la dignité »

Rewmi. Com/ ID

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye