mis à jour le

Assibo Ouédraogo, transfuge de l’UPC au CDP : «Non, je n’ai aucun problème de conscience !»

A l'issue des élections couplées de décembre 2012, dans l'arrondissement 5  de Ouagadougou, l'UPC s'en était tirée au finish avec 10 conseillers  contre 9 pour le CDP. Le mercredi 6 mars, c'était la mise en place de certains  bureaux exécutifs communaux de la capitale et le parti de Zéphirin Diabré pensait tenir fermement  là sa première mairie ouagalaise. Mais c'était sans compter avec celui  qui jouait contre son propre camp, qu'on appelle, du côté de l'UPC, «le judas de service» : Ratamanégré Assibo Ouédraogo, vendeur de produits pétroliers de son état et  fraîchement élu sur la liste UPC. Pourquoi et comment a-t-il voté contre son propre parti permettant ainsi à Issouf Sakandé du CDP de rafler la mise en tant que bourgmestre de cet arrondissement ? Comment vit-il à présent dans son environnement qu'on imagine quelque peu pollué après ce coup de Jarnac ? Hier, nous l'avons reçu sur le coup de 11 heures à notre Rédaction. Explications.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington