mis à jour le

Menaces du Pds de brûler le pays Macky tape sur la table «Force restera à la loi» Les libéraux font marche arrière

Les menaces de brûler le pays proférées par les libéraux, si un des leurs, en l'occurrence, Karim Wade venait à être inculpé, sont prises au sérieux par le chef de l'Etat. Hier au Conseil des ministres, avec fermeté, il a tapé sur la table, afin que force reste à la loi. Il a, d'ailleurs, instruit son ministre de l'Intérieur à assurer la sécurité et la quiétude des populations. Et, les libéraux ont dit renoncer à leur marche prévue aujourd'hui, évoquant la visite de Sa Majesté le Roi Mohamed VI au Sénégal.
Le chef de l'Etat ne badine pas avec la sécurité de ses compatriotes. Macky Sall l'a fait démontrer, hier, en marge de la rencontre hebdomadaire des ministres. Irrité par les menaces proférées par les libéraux qui comptent mettre Dakar sens dessus dessous, si Karim Wade qui sera entendu aujourd'hui venait à être inculpé, dans le cadre de l'enquête sur les biens supposées mal acquis, le chef de l'Etat a, de sources concordantes, tapé sur la table. Il a mis en garde tous les fauteurs de trouble et exigé du Gouvernement la plus grande fermeté, pour faire respecter la loi et l'ordre public. Ainsi, contre toute menace à l'ordre public, le Président de la République a donné des instructions fermes à Pathé Seck, le ministre de l'Intérieur, en vue d'assurer la sécurité et la quiétude des populations. Et, aussitôt après cette sortie du Président de la République, les libéraux, par le biais d'un communiqué, ont décidé de renoncer à leur mobilisation. «Après concertation avec des responsables du parti, et l'intervention de différentes autorités religieuses et compte tenu de l'amitié entre les peuples sénégalais et marocains et la visite de Sa Majesté le Roi Mohamed VI dans notre pays, le Parti Démocratique Sénégalais a décidé de limiter les manifestations prévues le vendredi 15 mars 2013, à seulement accompagner massivement le frère Karim Wade au parquet spécial près la cour de répression de l'enrichissement illicite», a porté à la connaissances de l'opinion, le coordonnateur du Pds. Toutefois, Oumar Sarr a demandé à tous les militants et responsables du parti de rester mobilisés et de préparer la résistance à l'oppression et la riposte aux harcèlements et acharnements de toutes sortes, dans l'unique dessein de masquer l'incapacité du gouvernement de répondre aux préoccupations des sénégalais. Avec la visite du Roi Mohamed VI, la sécurité est renforcée dans la capitale, notamment, au quartier résidentiel de Mermoz. Rien ne semble négligé, pour que cette visite laisse une empreinte mémorable à bien des égards. Le Président de la République se serait, lui-même investi dans les préparatifs, afin qu'aucun impair ne soit de la partie. Ainsi, a-t-il tenu plusieurs réunions au cours desquelles, des instructions précises ont été données aux différentes administratives concernées.

Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye