mis à jour le

Flash

Ouagadougou est certes, la capitale des deux roues mais le taxi reste un moyen de transport utilisé par les populations. Cependant, on est souvent remonté quand on emprunte certains taxis. Quand ce n'est pas le nombre de passagers qui est au-delà du raisonnable, ce sont les sièges qui sont complètement poussiéreux. Si l'on peut encore expliquer (et non justifier) la surcharge (ils avancent le coût élevé du carburant), il est tout à fait inadmissible que des taximen fassent fi de la propreté. C'est à (...) - On murmure