mis à jour le

Grève et risque de pénerie des bouteilles de gaz domestique

Après l’annonce d’une grève de 3 jours décidée par les stations services ,c’est au tour des distributeurs en gros des bouteilles de gaz domestique de décider d’engager une grève les 25 et 26 Mars courant, pour protester contre l’augmentation des prix des hydrocarbures ,décidée par le gouvernement provisoire , et réclamer une hausse de leur marge bénéficiaire.
Dans un communiqué publié jeudi à Tunis, la Chambre syndicale nationale des distributeurs de bouteilles de gaz en gros a menacé de durcir son mouvement de protestation, si la direction poursuit la politique de marginalisation et de refus des revendications des professionnels ».
Contacté par la TAP, le président de la chambre Mohamed Mnif a réclamé l’augmentation de la marge bénéficiaire des distributeurs, en baisse, suite à la dernière hausse des prix des hydrocarbures.
Pour ce responsable, cette hausse a eu un impact négatif sur les professionnels qui utilisent des moyens de transport dans leur travail ce qui est de nature à augmenter leurs charges. Il a proposé une augmentation de 100 millimes de prix d’achat de la bouteille de gaz, de manière à élever la marge bénéficiaire, ou bien une augmentation de cette marge et ce en accord avec la Chambre syndicale.
Dans son communiqué, la structure syndicale qui relève de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), a demandé l’association de la profession à toutes les décisions relatives au secteur et la révision de la prime de transport et de distribution de manière à l’aligner automatiquement sur chaque augmentation des prix du carburant.
Elle a a mis l’accent sur la nécessité de mettre fin aux « dépassements des sociétés de mise en bouteilles ». Lesquelles sociétés privent les distributeurs d’une marge variant entre 70 et 100 millimes par bouteille de gaz, en l’absence d’intervention de la direction générale de l’énergie pour mettre fin à ces dépassement, selon le président de la Chambre.
Plusieurs structures professionnelles et organisations des consommateurs ont protesté contre l’augmentation des prix des hydrocarbures décidée le 4 mars, dans un contexte socio-économique marqué par la flambée des prix des produits de consommation.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes