mis à jour le

Etats généraux de la Fédération burkinabè de handball : La discipline à la recherche de ses repères à Koudougou

La Fédération burkinabè de handball (FBHB) a tenu, les 9 et 10 mars à Koudougou, les états généraux de ladite discipline et de son conseil de gestion. C'est le gouverneur de la région du Centre-Ouest, le colonel-major Komyaba Pascal Sawadogo, qui a présidé l'ouverture de cette importante rencontre sur le handball national.

Après le renouvellement de ses instances il y a environs trois mois, la FBHB veut repartir sur de bonnes bases afin de donner à la discipline toutes ses lettres de noblesses. Pour cela, il fallait passer toutes les difficultés de la discipline au peigne fin. Ainsi, tous les acteurs du handball national sont venus de toutes les régions. Il s'agit des membres de la fédération, des présidents de ligues, des entraîneurs, des arbitres, des anciens joueurs et personnes-ressources...

Les états généraux qui se voulaient un véritable cadre d'échanges autour des difficultés liées au développement, à la vulgarisation et à la promotion de cette discipline olympique, a été une occasion pour les acteurs de la discipline de se projeter vers l'avenir à travers la prise d'importantes décisions qui tendent à une véritable relance du handball. Aussi, les participants à ces états généraux ont passé en revue les forces et les faiblesses de la gestion de ce sport. Pour le président de la FBHB, Alain Patrick Paré, les décisions prises à l'issue des travaux sont des engagements à mettre en ½uvre par l'ensemble des acteurs, et le bureau exécutif se porte garant pour leur bonne application.

Avant de prendre ces décisions, les participants ont dû travailler en ateliers thématiques et en groupe. Ils ont travaillé sur les formules qui siéent pour notre championnat, la révision des textes, l'arbitrage, les entraînements et les méthodes à adopter pour le handball burkinabè. Ces décisions sont entre autres la bonne organisation du championnat national au niveau de toutes les catégories, la participation de l'équipe nationale juniors à une compétition majeure comme les Jeux olympiques, un soutien adéquat aux ligues et aux équipes.

Enfin, les participants ont terminé leur séjour à Koudougou par le conseil de gestion sous le thème : "Management des structures sportives".

François KABORE

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes