mis à jour le

Mali : les jihadistes touchaient des primes ?

Les combattants d'Ansar Dine, l'un des groupes islamistes qui ont occupés le Nord Mali pendant près d'un an, percevaient des primes lorsqu'ils s'emparaient des villes, selon Lexpress.fr. « Pour la prise de Tessalite (10 mars 2012), chacun a touché 500.000 Francs CFA (760 euros). Pour celle de Kidal, c'est 400.000 Francs CFA (610 euros) », explique un Touareg originaire de cette dernière ville. Le 9 janvier, lors de l'attaque éclaire des jihadistes vers le sud du pays, la récompense promise serait montée à 1 million de FCFA (1520 euros) en cas de conquête de Sévaré. C'est ce raid qui a précipité l'intervention militaire française. Pour l'heure, aucune information n'a été fournie sur l'identité du ou des financiers.