mis à jour le

Xi Jinping devient officiellement le nouveau président chinois

Le parlement chinois a élu jeudi Xi Jinping à la présidence de la république, une formalité pour le nouveau chef du Parti communiste (PCC) qui parachève la transition inaugurée en novembre dernier à la tête de la deuxième puissance mondiale.

«J'annonce maintenant que le camarade Xi Jinping est choisi comme président de la République populaire de Chine», a déclaré Liu Yunshan, un haut responsable du PCC qui présidait la séance de l'Assemblée nationale populaire (ANP, parlement), télévisée en direct.

A 59 ans, Xi Jinping succède ainsi à Hu Jintao et sera flanqué de Li Keqiang comme Premier ministre, dont la désignation par l'ANP est prévue vendredi. Li Keqiang succèdera à Wen Jiabao.

Première visite à Moscou


Elu à la tête du PCC lors de son 18me congrès en novembre dernier, Xi Jinping était automatiquement promis à prendre la présidence de la république, tous les organes de l'Etat chinois étant soumis au Parti communiste, parti unique. En endossant le titre de chef de l'Etat, Xi Jinping représentera désormais la Chine au niveau international. Il tient désormais toutes les rênes du pouvoir en Chine pour les dix prochaines années.

A la différence de son prédécesseur, une fois élu secrétaire-général du PCC, il avait pris immédiatement la présidence de la puissante Commission militaire centrale, l'organe dirigeant du Parti communiste sur l'Armée populaire de libération (APL).

Le premier voyage à l'étranger de Xi Jinping en tant que président de la république est prévu d'ici la fin du mois avec une visite officielle à Moscou suivie d'une tournée en Afrique.

Fils d'un héros révolutionnaire

Premier dirigeant né après la fondation du régime par Mao en 1949, il est le fils d'un héros révolutionnaire et à ce titre l'un des «princes rouges» de la nomenklatura de la deuxième puissance mondiale. Sa personnalité se confond avec la carrière d'un homme d'appareil qui a su gravir avec habileté et prudence les échelons de la hiérarchie communiste.

«De mémoire récente, il n'y a pas d'autre figure comparable cumulant un tel pouvoir» en si peu de temps, a commenté Willy Lam, expert de la politique chinoise à l'Université de Hong Kong.

20minutes.fr

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye