mis à jour le

Communiqué du comité directeur du PDS

Parti Démocratique Sénégalais                                                                              

Dignité - Justice - Fraternité
               
 
                                                                                           COMMUNIQUE DU COMITE DIRECTEUR
 
Le Comité Directeur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) s'est réuni le mercredi 13 mars 2013 à la Permanence Nationale du Parti (Oumar Lamine BADJI), sise la VDN, sous la présidence du frère Me El Hadji Amadou SALL, à l'effet d'examiner l'ordre du jour suivant :
 
  • Vie du Parti ;
 
  • Situation nationale ;
 
Le comité directeur a constaté et dénonce les tentatives de liquidation de la direction de notre parti avec toute la mise en scène autour de ce que le gouvernement présente comme la « traque des biens mal acquis. ».
 
Le mensonge est énorme ; c'est un mensonge d'Etat. Personne n'a besoin d'être financier pour comprendre qu'il est impossible de dissimuler quatre mille milliards de francs CFA dans le marché financier ou bancaire national, sous régional ou même mondial, tant la  somme est importante.
 
Le gouvernement a vainement tenté de manipuler l'opinion sur la caricaturale médiation pénale dans le seul dessein de présenter certains responsables de notre parti comme des pilleurs qui refusent de restituer les biens gardés à l'étranger. Il a, en vain, également tenté de présenter notre parti comme animé du dessein de déstabiliser le pays en inventant et faisant annoncer le retour de notre secrétaire général national, Me Abdoulaye WADE, venu organiser le chaos  avec le concours des foyers religieux.
 
Cette stratégie de la terreur pour justifier la surenchère dans le harcèlement de nos responsables et masquer l'incurie et le manque de vision a échoué comme échoueront toutes les tentatives pour détourner le PDS de l'essentiel : organiser le peuple pour mettre fin, le moment venu, à un régime qui nous mène droit vers l'abime.
 
Les Sénégalais sont fatigués et depuis l'élection de Macky SALL à la présidence de la république tout est fait, non seulement dans le vacarme, mais dans un pilotage à vue qui ne permet pas de répondre aux préoccupations du peuple qui souffre chaque jour un peu plus. Le découragement envahit toutes les couches de la population.
 
Le gouvernement gère le pays dans les scandales :
 
  • les marchés de gré à gré sont de rigueur et cachent mal une corruption généralisée ;
  • des négociations secrète indignes ont abouti au bradage de la deuxième licence de téléphonie à un prix si bas qu'il est le reflet de la corruption et de l'incompétence si l'on sait que la troisième licence a été cédée deux fois plus cher ;
  • la campagne agricole est l'occasion d'une gestion nébuleuse avec l'achat fictif d'engrais etc ....
 
Le gouvernement ne dit pas la vérité aux sénégalais et le président Macky SALL tente de présenter les projets du président Abdoulaye WADE comme les siens propres au lieu d'évoquer simplement la continuité de l'état. C'est ainsi que le Président Macky SALL a inauguré avec ostentation les travaux de prolongement de la VDN et que le gouvernement annonce sans pudeur, comme si c'est son projet, la construction de 64 daaras modernes, alors que le financement a été négocié et obtenu de la BID sur les instructions du président WADE.
 
Le gouvernement, qui continue de stigmatiser les populations présentées comme responsables de leur propre malheur, après avoir proposé de supprimer les daaras et la mendicité, propose de démolir toutes les maisons qui ne respectent pas le code de l'urbanisme, c'est à dire l'essentiel des maisons construites au Sénégal, prenant ainsi les chefs de famille en otage.
 
Le comité directeur, qui a mis le parti en ordre de bataille, demande à toutes les sections de se réunir immédiatement dans l'attente des mots d'ordre et aux fédérations de se préparer à recevoir directement ses représentants qui seront en tournée dès la semaine prochaine.
 
Le comité directeur demande à tous les militants et responsables de rester mobilisés et de venir exprimer la solidarité et le soutien de notre parti à tous nos responsables harcelés et vilipendés et que le gouvernement veut sacrifier pour masquer son incurie.
 
Le comité directeur demande au mouvement des femmes de continuer la mobilisation et d'organiser leur mouvement à tous les niveaux.
 
Il demande également aux jeunes et aux cadres de rester mobilisés et vigilants aux premiers postes pour préparer l'assaut.
 
Le comité directeur demande à tous les militants et responsables de travailler à la base en étroite collaboration avec les alliés et tous les mouvements et associations de la société civile qui se battent pour abréger les souffrances des sénégalais.
 
Fait à Dakar
Le 13 mars 2013

 

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry