mis à jour le

Rationalisation du nombre de partis politiques au Sénégal

Conscient du fait que pour créer un parti politique au Sénégal, 2000 francs seulement (le montant des deux timbres fiscaux à apposer sur les pages du statut des partis) sont dépensés, Issa Thioro GUEYE propose la révision de la loi 81-17 du 06 mai 1981 relative aux partis politiques modifiée par la loi 89-36 du 12 octobre 1989, afin de :

1-  limiter l'espace politique (aujourd'hui, près de 200 partis) à trois pôles : la gauche, la droite, le centre ;

2-  porter le montant des « timbres fiscaux spéciaux » (à créer !) à 10 millions de francs, pour l'obtention d'un récépissé ;

3-  donner un autre statut aux formations politiques, avec un statut à l'opposition ;

4-  exiger de chaque parti une activité de formation, d'encadrement, de sensibilisation sur la non violence (une fois par mois, sans quoi point de financement).

Issa Thioro GUEYE

www.dakaractu.com