mis à jour le

Algérie : L’émir d’AQMI condamné à mort une nouvelle fois

L'émir national d'Al Qaida aux pays du Maghreb (Aqmi) a été condamné par contumace à la peine capitale, ce mercredi 13 mars, par le tribunal criminel de Tizi Ouzou, a appris TSA de source judiciaire.

Ce n'est pas la première fois que le chef d'Aqmi est condamné à mort par un tribunal algérien. Cette fois, il était jugé pour plusieurs attentats contre les services de sécurité qui ont provoqué des morts parmi les civils, dont deux femmes. Abdelmalek Droukdel sera jugé en compagnie de 34 autres terroristes en fuite le 19 mars prochain, dans l'affaire de l'assassinat, le 15 avril 2011, de 17 militaires en poste dans un camp situé à la sortie de la ville d'Azazga, à 40 kilomètres à l'est de la ville de Tizi Ouzou.
Le tribunal de Tizi Ouzou a également condamné, ce mercredi, trois personnes poursuivies dans des affaires de soutien au terrorisme, de détention d'armes à feu et de munitions, de plantation de champs de cannabis et pour avoir fourni une liste de personnes à kidnapper dans la région de Béni Douala. A l'issue du procès, le juge a annoncé une peine de 20 ans de prison contre le principal accusé et cinq ans contre chacun des deux autres coaccusés. Cinq autres mis en cause dans la même affaire, en état de fuite,  ont été condamnés à 20 ans de prison.
Lu sur Tout Sur l'Algérie

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens