mis à jour le

Au Zimbabwe, écouter une radio étrangère peut coûter la prison

La police interdit les postes de radio pouvant capter des programmmes internationaux.

Allô le monde, ici le Zimbabwe! Au pays de Robert Mugabe, on ne plaisante décidément pas avec les médias. Et on aime bien brouiller leurs ondes quand ils fâchent le pouvoir en place.

Depuis plusieurs jours, la police zimbabwéenne confisque à qui mieux mieux des postes de radio distribués par une ONG à des habitants de zones rurales, parce qu’ils émettraient des programmes étrangers, eux-mêmes déjà interdits dans le pays.

«Certains de ces médias incitent à la haine et notre responsabilité est de maintenir la sécurité et l’ordre», a expliqué la porte-parole de la police zimbabwéenne, Charity Charamba, aux caméras de la chaîne qatari Al Jazeera.

Toujours selon la porte-parole, les radios confisquées seraient entrées illégalement sur le territoire.

Les partis d’opposition et les organisations de défense de la liberté de la presse dénoncent, quant à eux, une stratégie gouvernementale visant à limiter la diffusion de programmes critiques à l'égard du parti de Mugabe, le Zanu-PF.

«Quiconque possédant ce genre de poste de radio ou pris en train d’écouter une émission étrangère risque d’être arrêté», selon Al Jazeera.

Les radios auraient été distribuées par des militants dans le but de développer la conscience critique des populations rurales en vue du prochain référendum, qui doit se tenir en mars, et des élections qui suivront plus tard dans l’année, explique Al Jazeera.

Au Zimbabwe, il y a quatre radios d’Etat, auxquelles s'ajoutent deux radios indépendantes. Récemment lancées, ces deux dernières stations sont aussi considérées proches du parti au pouvoir, le Zanu-PF.

 Vu sur Al Jazeera

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice  Au Mali, l'Assemblée nationale privée d'électricité pour impayés  En Gambie, la fin de la dictature pousse de nombreux migrants à revenir au pays 

Zimbabwe

AFP

CAN: Mahrez sauve l'Algérie du désastre face au Zimbabwe

CAN: Mahrez sauve l'Algérie du désastre face au Zimbabwe

AFP

CAN-2017: en grogne, l'équipe du Zimbabwe refuse de prendre l'avion

CAN-2017: en grogne, l'équipe du Zimbabwe refuse de prendre l'avion

AFP

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

radios

AFP

Gambie: trois radios privées fermées sur ordre des autorités

Gambie: trois radios privées fermées sur ordre des autorités

AFP

Burundi: avec la destruction des radios privées, la presse est un champ de ruines

Burundi: avec la destruction des radios privées, la presse est un champ de ruines

AFP

Ebola: les radios en langues locales pour toucher les populations avant le virus

Ebola: les radios en langues locales pour toucher les populations avant le virus

médias

AFP

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

AFP

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures