mis à jour le

Ennahdha considère la Tunisie considère comme un banal butin de guerre?

le mouvement islamiste Ennahdha n’a aucun programme social ,économique ou culturel pour la Tunisie. Les annonces faites par Ali Larayedh, sont un dol , une duperie et un pur mensonge pour berner les tunisiens et les tromper pour dissimuler les vraies intentions idéologiques de la secte-Etat.
Comment croire aux déclarations d’un homme dont le mouvement considère le pays comme un banal butin de guerre ?

En effet, la Tunisie, selon le droit musulman est une prise de guerre, un butin qu’Ennahdha s’est appropriée en toute légitimité islamique et « démocratique » sur lequel elle est tenue de verser conformément à la charia une quote-part à ses affidés du CPR et d’Ettakatol. Peu importe l’état des finances du pays et les conditions de vie misérable des tunisiens.

Un butin de guerre reste un butin de guerre dans l’esprit de l’islam, c’est son trophée, elle n’a pas à s’embarrasser de scrupules et de considérations humanitaires à l’égard de ses victimes.

Elle s’inscrit dans le sillage du prophète auquel Allah a rendu licite la prise de butin : » prenez ce qui vous est échu comme butin, tant qu’il est licite et pur »( coran 8: 69). Ou selon un hadith d’Al Boukhari 1, 35 :
« Muhammad a dit: « Celui qui prend part au Jihad (les guerres saintes) pour la cause d’Allah, sans que rien ne l’y oblige sinon sa croyance en Allah et en Son envoyé, recevra d’Allah sa récompense: le butin (s’il survit) ou le paradis (s’il est tué). »

Ennahdha toute heureuse d’avoir conquis la Tunisie sans qu’elle ait eu besoin de mener une croisade contre les païens ( les non-musulmans et les moyennement musulmans), ne va commettre le sacrilège de s’en remettre demain à la vérité des urnes qui risque de lui être fatale. Sa seule action politique consistera à doter le pays d’instances religieuses afin d’établir un pouvoir théocratique de droit musulman en Tunisie.

Responsable de l’assassinat des opposants Chokri Belaïd et Lotfi Nagdh, vendant des jeunes tunisiens comme du bétail au Qatar pour aller combattre sur le front d’Allah en Syrie, réduisant les femmes à l’état d’esclaves sexuelles pour satisfaire les pulsions libidinales des combattants d’Allah, et mettre la main sur les caisses de l’Etat pour solde de tout compte dont une partie est distribuée à tous ceux qui se sont enrôlés sous sa bannière en l’occurrence Moncef Marzougui et Mustapha ben Jaâfar. .

Considérant ainsi la terre tunisienne comme une terre reconquise par l’Islam et une prise de guerre, elle n’a pas à se préoccuper ni du bien-être de sa population, ni de sa sécurité, ni de son développement économique, ni de sa pérennité humaine, elle ne fait que mettre en oeuvre la politique d’Allah pour les mécrus et les peuples vaincus.

La rationalité économique et les traitements des causes des plaies qui gangrènent le pays sont incompatibles avec sa feuille de route coranique. Elle n’a pour seul dessein que d’établir et renforcer le pouvoir hégémonique de l’islam sur les tunisiens, et ceux qui s’y refusent seront traités comme Allah l’a ordonné ( 2 : 190, 191,192, 216 ). A défaut de leur mise à mort licite, il reste leur expulsion et leur humiliation tel que le recommande le prophète, hadith d’Al Boukhari ( 5, 716).

Ennahdha comme l’a rappelé son gourou R. Ghannouchi, n’a pas pour mission de bâtir une république moderne, qu’elle abhorre tant, et d’impulser à la Tunisie un second souffle, seul lui importe l’islamisation de ses fondations sociales, politiques et économiques.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes