mis à jour le

L’étudiante garde sa ligne avec les 4,8 millions de sa tutrice et s’en sort avec 6 mois assortis de sursis

Il n'a pas été difficile pour Coumba Bigué Wagne de faire un choix entre perdre sa crédibilité ou perdre sa beauté. L'étudiante en 2eme année de droit à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, gardée à vue depuis quelques semaines à la maison d'arrêt des femmes de liberté 6 a fait face au juge hier pour un délit d'abus de confiance. L'abusée n'est autre que sa tutrice chez qui elle vit depuis l'âge de 3 ans. Selon le journal l'Enquête, lu par Rewmi.com, Coumba Bigué s'était vue confier par celle-ci la somme de 7 millions de francs CFA qu'elle devait garder dans son compte. Quelques temps après, la tante tombe des nues à l'heure du décompte en découvrant qu'il ne restait que la somme globale de 2,8 millions de francs CFA. La plaignante n'a pas pu contenir sa colère et avait porté plainte contre sa protégée. Hier, à la barre des flagrants délits, l'étudiante a reconnu, sans sourciller avoir utilisé les 4,8 millions de la plaignante, sur une période d'un peu plus de 1 an, arguant avoir utilisé ce montant pour l'achat de produit de beauté, mais aussi pour assister des personnes. Elle a cependant avoué avoir regretté son acte. La partie civile lui a accordé son pardon avant de se désister. La défense a demandé au tribunal d'accorder la clémence à l'étudiante pour lui permettre de retrouver le chemin des amphithéâtres. Elle a été condamnée à 6 mois assortis de sursis.

REWMI.COM/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye