mis à jour le

Pour coups et blessures volontaires L’émigré se retrouve au gnouf pour avoir battu sa femme…enceinte


Sanoussy Sagna avait tout lieu de garder sa sérénité avant d'user de violence d'avec sa femme, enceinte. Aissatou Badiane, sa femme a abandonné sa religion, sa famille pour le suivre. Sanoussy Sagna qui vit en Espagne reste des mois sans lui envoyer la subsistance au point même de compromettre la scolarité de son rejeton, renvoyé de l'école pour manque de fournitures. A la barre du tribunal départemental de Sédhiou, le mari reconnait les faits après la production d'un certificat médical et une incapacité temporaire de travail de 10 jours suite à des blessures à l'épaule et au visage. Face au juge, Sanoussy Sagna soutient ne pas s'être rendu compte de la grossesse de sa femme avant de demander pardon sachant qu'habituellement, ils finissent toujours par recoller les morceaux. Pire, le comportement de sa femme l'étonnait depuis leur bagarre du mois de janvier. Le juge le condamnera à 2 mois de prison ferme nonobstant la clémence demandée par les proches de Sanoussy Sagna.

Rewmi. Com/ ID

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye