mis à jour le

Abdoul Mbaye considère l'école coranique de Sayda Maryam Niasse comme une référence

L'école coranique que dirige Sayda Maryam Niasse est une référence en matière de formation et d'apprentissage du Coran au Sénégal, a déclaré mercredi à Dakar le Premier ministre Abdoul Mbaye.

''L'établissement de Seyda Maryam Niasse peut être présenté comme ce que doit être un +daara+. J'ai constaté quelque chose, qui m'a même surpris : ses élèves résident chez elle, dans sa propre résidence'', a affirmé M. Mbaye en visitant l'une des écoles coraniques installées à Dakar par cette religieuse.

Le Premier ministre a salué, chez Seyda Maryam Niasse, ''les qualités d'une grande dame de la Oumma (communiqué) islamique, qui n'a jamais versé dans l'exploitation des enfants''.

Sa visite rentre dans le cadre d'une mesure prise par le gouvernement, dans le but de réorganiser l'enseignement coranique.

''Les enfants sont dans les mêmes conditions de vie que Seyda Maryam Niasse. Elle ne sépare pas l'endroit où résident les +talibé+ (pensionnaires de l'école coranique) de son espace domestique normal et privé'', a souligné Abdoul Mbaye.

Il a salué la qualité de la formation dispensée dans les "daara" de Sayda Maryam Niasse. ''Ce sont des établissements qui enseignent le Coran d'une façon remarquable, parce que les enfants mémorisent très tôt le Coran dans son intégralité. Des possibilités de formation dans d'autres métiers sont aussi offertes aux enfants'', a-t-il signalé.

Selon le Premier ministre, on n'a pas besoin de trouver "des moyens" ou "un investissement lourd" pour fonder des écoles coraniques comme celles de Sayda Mariama Niasse.

''Cela ne demande pas beaucoup de moyens. J'ai visité tout récemment le +daara+ de l'imam de Ngor (Dakar), mais c'est quelque chose de très simple, avec un petit espace délimité par des briques, du sable propre prélevé sur la plage et un toit au-dessus. Des enfants y apprennent le Coran et rentrent chez eux à la descente'', a témoigné le Premier ministre.

Abdoul Mbaye a indiqué le 6 mars que le gouvernement préconisait "l'interdiction totale" de la mendicité des enfants. Il a invité les populations à s'impliquer dans la lutte contre ce fléau, en dénonçant à la Police les personnes faisant mendier des enfants.

Il a annoncé cette décision à la suite de l'incendie qui a coûté la vie à neuf enfants, dans une école coranique de La Médina (Dakar), trois jours auparavant. Cette déclaration du chef du gouvernement a entraîné une levée de boucliers dans les milieux maraboutiques.

En visitant l'une des écoles de Sayda Mariama Niasse, il a soutenu que ''le gouvernement n'a jamais annoncé des mesures allant dans le sens de fermer les écoles coraniques au Sénégal''.

"La mendicité est tolérée lorsqu'elle s'organise dans le cadre d'habitudes religieuses comme la prière du vendredi ou à proximité des mosquées. Cela est accepté parce que la charité existe partout et il n'est pas question de l'interdire au Sénégal", a affirmé M. Mbaye.

Sayda Maryam Niasse, l'une des premières femmes ayant enseigné le Coran au Sénégal, a exhorté le Premier ministre à mieux organiser les +daara+. Elle a offert un exemplaire du Coran au chef du gouvernement.
APS


www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry