mis à jour le

Maçon reconverti en spéculateur foncier ; Le Directeur général de Epi dans de sales draps

Il n'aurait pas tardé à s'en remplir les poches. Déjà, deux hectares morcelés et vendus, à l'insu de vrais propriétaires. C'est dire qu'entre les truelles et les permis d'occuper, Makodou Dieng n'a qu'un faux à franchir.

Suite à un protocole avec les héritiers de cette bande de terre de deux hectares et demi, Macodou Dieng aurait apposé son accord jurant de respecter les termes du contrat. Ainsi, a-t-il été convenu ce qui suit : la confection et le redressement d'un plan de masse du site d'une contenance superficielle de deux ha et demi situé à Kounoune, le bornage du site, la régularisation de l'autorisation de lotir du site. Et, en contrepartie, la famille lui attribuerait un lot de huit parcelles, en rétribution des frais qu'il aurait globalement effectués. A leur grande surprise, l'autre partie a failli tomber à la renverse lorsqu'elle a constaté que sur le site, des édifices commençaient à prendre forme. Le directeur général de l'entreprise de promotion immobilière aarait déjà commencé à vendre des terrains, sans l'aval de la famille Niang. Ahmed Tidiane Niang, procurataire de la famille, après une visite sur le site, constate des constructions. Sur certaines parcelles, des acquéreurs informent que ces terrains leur auraient été vendus par Makodou Dieng, moyennant quatre millions. Après avoir fait tous les recoupements, la famille Niang saisit le procureur par lettre. Cette famille léboue a fait aussi arrêter tous les travaux sur le site et menace de démolir toute autre construction. Makodou Dieng qui se serait fondu dans la nature, depuis qu'il a eu vent de la découverte de ses actes délictueux, laisse derrière lui des acquéreurs qui risquent de perdre des terrains acquis, sans connaissance de leur nature. Pourtant, il est un proche de la famille que cette dernière a voulu aider. Maçon de profession, actif dans le bâtiment depuis vingt ans, son expérience a eu raison de l'opposition de certains membres de la famille qui lui avaient refusé le titre de promoteur immobilier. Sur insistance de membres influents, soucieux de lui venir en aide, il lui a été proposé un partage. Selon, un membre de la famille Niang, Makodou Dieng disait à qui veut l'entendre avoir de longs bras au tribunal. Sous ce régime de Macky Sall ?

Par Pape Amadou Gaye

REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye