mis à jour le

PRIX KEBA MBAYE POUR L’ETHIQUE 2012 : Le sénateur français Robert Badinter lauréat

La fondation Kéba Mbaye a initié le «prix Kéba Mbaye pour l'éthique», pour récompenser un comportement particulièrement noble dans les domaines du développement durable et solidarité, paix et dialogue des civilisations, promotion des valeurs universelles des droits de l'homme. En effet, le 13 avril prochain, au grand théâtre national, se déroulera la cérémonie de remise du prix au sénateur français, Robert Badinter.


Le juge Kéba Mbaye a été durant toute sa vie un homme d'éthique, militant du droit et des droits de l'homme. Il est considéré comme un des grands bâtisseurs de l'Etat du Sénégal, nous dit d'emblé Mamadou Wahab Talla, président de la fondation Kéba Mbaye. Et, pour illustrer les idéaux du juge Kéba Mbaye, en matière d'éthique, les membres de la fondation ont retenu de décerner un «Prix Kéba Mbaye pour l'éthique», tous les deux ans, à une personne physique ou morale qui, par ses projets, s'est distinguée dans la promotion et la défense de l'éthique. Ainsi, Robert Badinter a été choisi lauréat de l'édition 2012 dont la cérémonie de remise du prix est prévue le samedi 13 avril, au grand théâtre national. Lors de cette fête, Robert Badinter recevra une médaille, un diplôme et un chèque de 10 mille euros.
Concernant le choix du récipiendaire, Mamadou Wahab Talla informe qu'il faut avoir ½uvré dans les domaines du développement durable et de la solidarité, de la paix et du dialogue des civilisations, de la promotion des droits de l'homme. Et le choix de Robert Badinter présente toutes les conditions pour être laurier. Le lauréat du prix est désigné par le conseil de la fondation Kéba Mbaye, sur proposition d'un jury international, composé de personnalités connues et respectées pour leur engagement dans la promotion de l'éthique, la solidarité, le sport, le droit, le droit de l'homme et des peuples, la bonne gouvernance et l'Etat de droit, entre autres. Cependant, dira le président de la fondation, cette distinction peut bien revenir à un sénégalais car, le lauréat de la première édition a été un africain, en l'occurrence, l'ex-président malien Amadou Toumani Touré.

Cheikh Moussa SARR (Stagiaire)
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye