mis à jour le

A Conakry et à Lomé : Sale temps pour l’opposition

C'est en principe aujourd'hui, jeudi 14 mars 2013, que les leaders de l'opposition guinéenne doivent comparaître devant la justice où ils seront entendus dans l'affaire de la marche du 27 février dernier qui avait dégénéré en bataille rangée entre manifestants et forces de l'ordre à Conakry. Cette manifestation s'était soldée par une dizaine de morts et des dégâts matériels importants.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington