mis à jour le

Suite à l’interpellation de Boukary Daou : Le Barreau condamne avec vigueur cette arrestation et cette détention arbitraires et injustifiées

Bâtonnier Issiaka Keita

Le Barreau s'inquiète de l'interpellation depuis quelques semaines par les services de la Sécurité d'Etat d'Hommes politiques, de journalistes et de membres de la société civile.
L'interpellation du Directeur de Publication du journal Le Républicain est une atteinte grave à la liberté de la presse chèrement acquise à la faveur de la Révolution du 26 mars 1991.
Elle est un droit constitutionnel.
L'Etat d'urgence présentement en vigueur sur l'ensemble du pays ne saurait justifier de telles atteintes graves à des libertés fondamentales.
Le Barreau condamne avec vigueur cette arrestation et cette détention arbitraires et injustifiées.
Le Barreau demande l'élargissement sans délai de Monsieur Boukary Daou, Directeur de Publication du journal le Républicain.
Le Barreau encore une fois rappelle au gouvernement son devoir constitutionnel de protection et de promotion des droits et libertés des libertés.
Le Barreau réaffirme son attachement au respect de l'Etat de droit surtout en ces moments particulièrement difficiles que connait notre pays.

Le Bâtonnier
Issaka Kéïta

Communiique Avocats

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé