mis à jour le

FEUILLETON MAMÈRE/AZIZ DE MAURITANIE:Tandian exprime ses impressions

Le feuilleton Noël Mamère/Aziz, Président de Mauritanie défraie la chronique depuis quelques temps. Le député français a eu l'outrecuidance de taxer le président de parrain de la drogue. L'affaire a atterri en justice pour diffamation. Le président Tandian qui connaît les deux hommes, approché par votre canard a bien voulu nous en livrer ses opinions.

Le Président Baba Tandian, Imprimeur, Editeur de presse et responsable de la Fédé de basket du Sénégal juge exagérés les propos du député français Noël Mamère contre le président Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie le taxant de trafiquant de drogue. Il se dit surpris et a tenu à l'exprimer en ces termes : « C'est grave ce que Mamère a dit. Accuser Aziz de trafiquant de drogue, c'est aller trop loin ; Certes, il est réputé pour être un homme froid, distant et parfois peu fidèle en amitié et on peut lui reprocher certains manquements mais aller jusqu'à le taxer de trafiquant de drogue relève d'une hérésie ».
Et Tandian de poursuivre : « Il faut être fou pour être président d'un pays aussi pauvre pour s'adonner au trafic de drogue a fortiori un pays aussi riche que la Mauritanie qui regorge de minerais comme le fer, le cuivre, l'or, le phosphate et les produits halieutiques avec ses 700 km de plage ».
Et de renchérir : « Tout le monde sait que Aziz, avant d'être Président de la Mauritanie, était patron des services de sécurité de l'Etat, le Basep. A ce titre, il avait beaucoup d'opportunités qu'il aurait pu exploiter. Pourtant, personne n'a rien soupçonné qui ressemble à une quelconque implication dans un trafic illicite ni en Mauritanie ni à l'étranger ; et pourtant, il détenait les clefs de ce pays. Ne dit-on pas qu'il est à la fois Premier Ministre, Ministre des Finances, de l'Intérieur, de l'Habitat, etc. ? Une façon peut-être de mieux surveiller les deniers publics. »

Connaissant Noël Mamère depuis l'époque de sa jeunesse lorsqu'il vivait en France, Tandian est en mesure de dire qu'il a été un journaliste hors pair de Antenne 2 où il animait des émissions politiques ; il a le courage de ses idées ; il a investi la politique, assumé des responsabilités, notamment de Maire de Beigle mais malheureusement, il a eu tendance à déraper en cherchant à trop attirer l'attention sur lui.
Il en veut pour preuve le fait qu'il soit l'un des premiers Maires à avoir célébrer un mariage homosexuel en France.

Rappelons que lors d'une émission dans la chaîne franco-allemande ARTE le président Abdel Aziz avait été dépeint par Noël Mamère comme "le parrain d'un trafic de drogue".
Après une plainte déposée au Parquet de Paris pour diffamation du président mauritanien, le député français a semblé vouloir faire machine arrière lors de l'émission «28 minutes» du 21 janvier 2013 traitant du terrorisme et l'Algérie, qu'il "n'avait pas vocation à stigmatiser le président mauritanien dans sa personne".

Une réaction qui ne satisfait pas le président mauritanien qui demande des excuses beaucoup plus claires.
Espérons que le journaliste reverra sa copie...

Abdoulaye Diop



Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye