mis à jour le

Robert Badinter, octobre 2012. © MIGUEL MEDINA / AFP
Robert Badinter, octobre 2012. © MIGUEL MEDINA / AFP

Robert Badinter primé à Dakar

L'ancien ministre français de la Justice va recevoir un prix pour son action en faveur des droits et des libertés.

Le prix Kéba Mbaye pour l'éthique, édition 2012, a été attribué au sénateur français Robert Badinter a annoncé, mercredi à Dakar, la fondation portant le nom du défunt juge sénégalais. «Le sénateur Robert Badinter présente toutes les conditions pour être le lauréat 2012 du Prix Kéba Mbaye pour l'éthique», a souligné Wahab Talla, président de la Fondation Kéba Mbaye, au cours d'une conférence de presse.

M. Talla a rappelé que l'une des premières actions législatives du lauréat «a été de demandé à l'Assemblée nationale (française) l'abolition de la peine de mort en France, en présentant et défendant le projet de loi visant à abolir la peine de mort», un projet de loi adopté le 18 septembre 1981.

Avocat de profession, l'ancien ministre français, garde des Sceaux de 1981 à 1986, a été un défenseur des libertés en France. Il a notamment été à l'origine de plusieurs actes législatifs, comme la suppression des juridictions d'exception, dont la Cour de sûreté de l'Etat et les tribunaux militaires en temps de paix, a encore rappelé le président de la Fondation Kéba Mbaye.

Robert Badinter a également œuvré pour «le développement des peines non privatives de libertés par l'instauration de jour-amendes et des travaux d'intérêt général pour les délits mineurs entre autres»... Lire la suite sur Dakaractu

Robert Badinter

Coupé Décalé

Jusqu'où ira Yahya Jammeh?

Jusqu'où ira Yahya Jammeh?

Par Tierno Monénembo

Nafissatou et les barbares

Nafissatou et les barbares

justice

AFP

Gabon: l'opposant Jean Ping dépose une requête en justice

Gabon: l'opposant Jean Ping dépose une requête en justice

AFP

Afrique du Sud: la justice évoque une procédure de destitution du président Zuma

Afrique du Sud: la justice évoque une procédure de destitution du président Zuma

AFP

Maroc: 11 mineurs devant la justice pour "manifestation non autorisée" (avocat)

Maroc: 11 mineurs devant la justice pour "manifestation non autorisée" (avocat)

libertés

AFP

Gambie: un an après le départ de Jammeh, les libertés avancent, l'économie piétine

Gambie: un an après le départ de Jammeh, les libertés avancent, l'économie piétine

AFP

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse

AFP

Tunisie: des libertés chèrement acquises mais fragiles

Tunisie: des libertés chèrement acquises mais fragiles