mis à jour le

Togo : Le Floch-Prigent, les dessous d'une libération

Une arrestation-surprise à Abidjan, puis cinq mois de prison à Lomé et finalement un rapatriement en France, le 26 février, pour raisons médicales... Pour l'ancien patron d'Elf, Loïk Le Floch-Prigent, la vie n'est pas un long fleuve tranquille !

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram