mis à jour le

Adel Khadri, est mort à l’aube

Adel Khadri jeune de 27 ans et père de famille , s’était immolé par le feu hier matin sur l’avenue Habib Bourguiba, en plein centre de la capitale Tunis. Il est mort des suites de ses graves brûlures.
Adel Khadri, est mort à l’aube, ce mercredi 13 mars, a indiqué Imed Touibi, le directeur du Centre des grands brûlés Ben Arous ( sud de Tunis ) .

« Il est mort aujourd’hui à 5h30 du matin des suites de ses graves brûlures », a déclaré Imed Touibi, qui dirige le centre où ce vendeur de cigarettes ambulant était hospitalisé.

Adel Khadri s’est immolé en hurlant « voilà la jeunesse qui vend des cigarettes, voilà le chômage ».

Ce jeune homme, originaire de Jendouba (nord-ouest) « était démoralisé, son père est mort il y a quatre ans, il a trois frères et sa famille est très pauvre », a indiqué mardi le porte parole de la protection civile, Mongi Khadhi.

« Il était au chômage et est venu dans la capitale il y a quelques mois. Il était dans une situation fragile, psychologiquement très affecté ce qui l’a poussé à cet acte d’immolation », souligne de son côté Khaled Tarrouche, porte-parole du ministère de l’Intérieur. Adel Khadri est jeune, chargé de famille, issu d’un foyer sans père et dont il est le seul soutien. Comme Bouazizi qui ne possédait que sa brouette de légumes , Khadri ne possèdait que son éventaire de cigarettes.

Et Ghannouchi et sa bande de minables Khouanjias avec leurs complices Marzougui et Ben Jaâfar continuent à nous gargariser et nous insulter d’une  pathétique « révolution » ! ?

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes