mis à jour le

Déclaration de militaires maliens : Et pourtant c’est vrai !

Le fantasque capitaine malien Amadou Haya Sanogo  fait encore parler de lui, par militaires interposés. Le 6 mars dernier, ses hommes ont enlevé Boukary Daou, directeur de publication du journal Le Républicain. Son péché : avoir diffusé une lettre de militaires qui s'insurgent contre les avantages octroyés à l'homme fort de Kati.