mis à jour le

Et si Latif voulait sauver le Soldat Macky des biens mal acquis !!!

La question de la médiation pénale soulevée par le député Me Elhadj Diouf "le fou du roi" avait créé une cacophonie au sein du gouvernement, avec des déclarations contradictoires sur le sujet, notamment entre le porte-parole du gouvernement et la ministre de la justice.
Pour arrondir les angles, le président de la République avait décidé de convoquer, la semaine dernière, une réunion de crise au palais. Le ministre de la bonne gouvernance Abdou Latif Coulibaly en bon journaliste d'investigations, s'expliquant sur sa position avait tenté de faire comprendre en message codé à Macky qu'il avait reçu des informations compromettantes provenant des CD de Feu Christian Salvy.
C'est ainsi que le directeur de cabinet du président Mor Ngom monte au créneau pour dire ses vérités crues à l'auteur de "comptes et mécomptes" de l'ANOCI. Macky tape sur la table avant de calmer les uns et les autres et lève la séance.
Les échos de  la semaine dernière sur les cd  explosifs de Salvy commencent à faire tomber des têtes. Après avoir subi de fortes pressions,  Le Procureur auprès de la Crei, Aliou Ndao a pris son courage à deux mains pour passer à la vitesse supérieure. Après Karim Wade, plusieurs dignitaires de l'ancien régime, soupçonnés dans la traque des biens mal acquis, recevront cette semaine leur mise en demeure. C'est le cas de Abdoulaye Diop ancien Ministre de l'Economie et des Finances l'arroseur arrosé, de l'ancien directeur des Caisses de Dépôts et de Consignations Fallou Diagne et de l'ancien Directeur Général du Cadastre, Tahibou Ndiaye, par ailleurs amis de Karim Wade.
Considérés comme des milliardaires qui se sont enrichis illicitement, ces deux ex DG du régime de Wade feront  face aux enquêteurs à la Section de Recherche la semaine prochaine. Rappelons juste que Tahibou Ndiaye avait déjà été entendu et s'était bien défendu devant les enquêteurs en exhibant son énorme patrimoine  bancaire et immobilier  qu'il dit avoir gagné légalement .
Pour  le respect du peuple et des promesses électorales, pour l'arrêt définitif des biens mal acquis au Sénégal et pour la manifestation  de la Vérité, il serait temps de faire payer tous les grands pilleurs de fonds publics que le Sénégal n'ait jamais connu. Quelques raisons  de la médiation pénale proposée par Macky sur les biens mal acquis se trouvent  dans le testament audio et les documents confidentiels laissés par feu Christian Salvy à un de ses proches. En écoutant ces CD, on comprend très bien pourquoi qui se sent morveux se mouche .
Arrêtons de tourner en rond, ces révélations explosives  de Feu Christian Salvy parlent de l'implication directe de hautes autorités de l'ancien comme de l'actuel régime dans la traque des biens mal acquis. Pour donner une piste aux enquêteurs , Salvy leur demande de sortir la liste des bénéficiaires des fonds Taïwanais et l'audit  de "Global audit "cachés dans les tiroirs du palais et qui nécessitent  l'arrestation imminente de gros bonnets qui pourtant crient au voleur.
Le 25 mars 2012, le peuple sénégalais avait élu un président "neuf" qui s'est transformé en un "nouveau" président .
Vivement le temps de servir le Sénégal et non se servir.
                            

                                                                                                              PAPE  ASSANE  FAYE
                                                                                                                Consultant en Gestion

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry