mis à jour le

Afrique du Sud : les tombes de deux anciens militants anti-apartheid exhumées

La justice sud-africaine a procédé mardi à l'exhumation dans le cimetière de Soweto de deux anciens militants anti-apartheid disparus depuis 1988 et dont les familles accusent l'ex épouse de Nelson Mandela, Winnie Mandela, d'être responsable de leur mort, indique le parquet sud-africain. « Deux tombes ont été ouvertes dont nous pensons qu'elles contiennent les restes de deux militants qui ont disparu en 1988 », indique Phindi Louw, une porte-parole du parquet. Corlett « lolo » Sono, 21 ans et Siboniso Anthony Shabalala, 19 ans, travaillaient au service de la lutte anti-apartheid au sein de l'aile armé de l'ANC, quand ils ont été poignardés à mort en septembre 1988. Leur disparition a été attribuée à Winnie Mandela, mais celle-ci a toujours démenti son implication.