mis à jour le

Sénégal-Angola Giresse mise sur une bonne organisation des Lions


Prendre le taureau par les cornes. Pour le match Sénégal-Angola, Alain Giresse veut tout faire pour miser sur un succès des Lions, le 23 mars prochain. Afin de maximiser les chances de victoires de son équipe, le technicien français a peaufiné un minutieux programme de préparation, avec un stage à Paris, avec tous les joueurs, avant de faire cap sur Conakry, trois jours avant le match.
Organisation et méthode. Voilà la ligne directrice qui marquera le passage d'Alain Giresse à la tête des Lions. A quelques jours du match Sénégal-Angola, le 23 mars prochain, le sélectionneur des Lions a déjà établi un programme de préparation. Dans le souci de mieux préparer ce match décisif contre les Palencas Negras, comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014, le technicien français a, devant la presse, déroulé sa feuille de route.
En prévision de cette rencontre, l'équipe nationale sera en stage à Paris à partir de lundi prochain. «C'est pour un souci de cohérence et d'organisation que ce stage sera organisé dans la capitale française», a expliqué le technicien français, lors d'une conférence de presse.
Ainsi, les joueurs sélectionnés seront-ils regroupés à Paris d'où ils s'envoleront, directement mardi prochain vers Conakry, la capitale guinéenne qui va abriter le match contre l'Angola qui se déroulera au stade du 28 septembre de Conakry. «On travaille depuis longtemps sur cette organisation», dira le coach qui s'est entouré d'un maximum de garanties, en choisissant d'établir ses bases dans la capitale guinéenne, trois jours avant le match.
Pour lui, il est important de prendre de l'avance et de pouvoir faire le regroupement dans la capitale guinéenne, d'autant, faudrait-il le rappeler, le Sénégal va recevoir l'Angola à Conackry (le stade Léopold Sédar Senghor étant suspendu par la Fifa, après les incidents lors du match Sénégal-Côte d'Ivoire). Il s'agira, pour le Sénégal d'arriver tôt, pour pouvoir s'acclimater et faire des reconnaissances du terrain, selon le sélectionneur national.

Par ailleurs Alain Giresse a déclaré, mardi à Dakar, être rassuré par les bonnes nouvelles, en provenance de la capitale guinéenne, Conakry, à propos des conditions de sécurité. «Les conditions sont normales, tout est en train d'être fait pour que le match se déroule dans des conditions idéales», a-t-il expliqué. Pour rappel, les dirigeants de la Fédération sénégalaise de football (FSF) avaient, un moment, envisagé, une délocalisation du match vers un autre pays craignant une précarité des conditions de sécurité, dans la capitale guinéenne secouée par des manifestations violentes, ces derniers temps.

Amadou L. Mbaye
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye