mis à jour le

Pour une meilleure gestion du climat social : Le gouvernement veut valoriser l’information

Pour avoir une meilleure gestion du climat social, le gouvernement veut initier un moyen fiable qui est la collecte de l'information sur le marché du travail. Ainsi, un atelier de sensibilisation sur les outils de collecte d'information sur le marché du travail a été ouvert, depuis hier, par le ministère de la fonction publique, du travail et des relations avec les institutions.


C'est grâce à la volonté du gouvernement de valoriser l'information, en vue d'une meilleure gestion du climat social, que des inspecteurs du travail et autres personnes se rencontrent, depuis hier, à Dakar. Ceci, pour trouver un moyen fiable de collecte d'informations sur le marché du travail. A l'issue de cette rencontre de trois jours organisée par le ministère de la fonction publique, du travail et des relations avec les institutions, une sensibilisation sur les outils de collecte d'information sur le marché du travail fera l'objet d'un débat. En effet, l'objectif du gouvernement est la mise en place d'un système d'information sur le monde du travail, conformément aux dispositions de la loi portant organisation des activités statistiques et de ses textes d'application, pour que l'ensemble des utilisateurs statistiques disposent d'informations fiables. Selon, Mansour Sy, ministre de la fonction publique, du travail et des relations avec les institutions, la publication de ces données permettra une plus grande visibilité de l'administration du travail.
«Toutefois, nous dit Mansour Sy, ces données concernent la population active, le taux de chômage, le coût de la main d'½uvre, le nombre d'heures de travail, les conflits sociaux, entre autres». L'usage de ces données est important car, le gouvernement s'emploie à mettre en ½uvre un programme pays pour le travail décent (Pptd), lequel permettra de mener, en concert avec les partenaires techniques et financiers, des actions phares dans le domaine de la lutte contre le chômage et la pauvreté. Enfin, une inspection du travail mieux outillée dans la collecte et le traitement d'informations statistiques complètes et fiables est un facteur de stabilité sociale.
Cheikh Moussa SARR
(Stagiaire)
REWMI QUOTIDIEN






Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye