mis à jour le

La « Boukha diari » tue 38 personnes et empoisonne 378 autres en Libye

Au total 38 personnes ont trouvé la mort et plus de 378 autres ont été empoisonnées en Libye depuis samedi après avoir bu un alcool artisanal ( fait maison ou Diari ) contaminé, ont rapporté , lundi 12 mars ,les médias locaux.

Les victimes, âgées de 19 à 50 ans, comprennent sept femmes et deux étrangers venus de Tunisie et d’Algérie, a indiqué le ministère libyen de la Santé, ajoutant qu’un certain nombre de malades avaient été emmenés en soins intensifs et que d’autres avaient été autorisés à rentrer chez eux après un traitement.

Le ministère de la Santé a annoncé dans un communiqué avoir pris des mesures immédiates et urgentes pour mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour sauver les victimes de cette intoxication.

Dans une lettre adressée dimanche aux hôpitaux de Tripoli, le ministère a demandé aux médecins de se maintenir en disponibilité d’urgence du fait que de nouvelles victimes continuaient de se présenter pour être traitées.

Cet alcool, baptisé Boukha ( une marque tunisienne à base de figue ) , aurait été produit et vendu par un homme de la zone de Gargaresh Al-Hindi, que la police cherche toujours.