mis à jour le

Nouveaux maires de la commune et d'arrondissements : Réaliser le ralliement pour une gestion communale concertée

Juste après leurs élections comme maires de la commune et des arrondissements, les heureux élus et l'ensemble des conseillers municipaux ont rencontré le directeur provincial de la campagne Soungalo Ouattara. Pour prendre les directives qui doivent guider les nouveaux mandats. La rencontre a eu pour cadre la salle de conférence Casimir Koné.

Trois objectifs principaux ont guidé la tenue de cette rencontre. D'abord le directeur provincial de la campagne a tenu à saluer la cohésion et la discipline des conseillers de son parti qui ont scrupuleusement respecté la directive du parti. C'est la preuve que dans le Houêt « les militants du parti ont compris qu'il n'y a pas de héros solitaires et que la victoire se gagne dans un parti ». Aussi, a-t-il invité les militants et conseillers à sauvegarder cette cohésion et cette discipline.

Ensuite, Soungalo Ouattara a salué le climat apaisé dans lequel le parti a travaillé. « C'est la preuve également qu'il y a un véritable changement de mentalités qui fait que notre parti est plus responsable », a soutenu le directeur de la campagne.

Enfin, il a expliqué que cette rencontre ne se situe pas dans un cadre « de triomphalisme, mais c'est surtout pour prendre la mesure de nos responsabilités parce que nous aurons à gérer pour les cinq prochaines années les destinées de la ville et de nos populations ». Aussi, a-t-il informé que désormais, les choses ne se passeront plus comme c'était le cas. « Nous devons avoir une vision plurielle de la gestion communale : que ce soit à la mairie de la commune ou dans les arrondissements » ; a-t-il prévenu. Ce qui, selon lui consiste à encadrer administrativement les nouveaux conseils municipaux dans l'atteinte de résultats. C'est pourquoi, des personnes ressources, compétentes seront mises à profit pour encadrer les programmes de développement. Il y aura également une grande ouverture vers le citoyen, mandataire pour lequel « nous travaillons ». « Nous devons nous mettre à son écoute, à l'écoute de la société civile », a recommandé le directeur de campagne. La finalité selon lui étant de « réaliser ce ralliement indispensable pour donner un nouvel élan à la gestion des affaires communales ». C'est pour cette raison que des partis d'opposition ont eu des conseillers élus à des postes de responsabilité dans la plupart des conseils de la mairie et des arrondissements. Car, a-t-il soutenu « aucune victoire n'est utile que si elle se réalise dans un esprit d'ouverture et de climat apaisé ». En clair, les choses ne se passeront plus comme avant puisque la gestion communale sera régulièrement évaluée.

Séri Aymard BOGNINI

L'Express du Faso