mis à jour le

Affaire du Mozambicain tué : liberté sous caution refusée pour les policiers

Dans l'affaire du meurtre du chauffeur mozambicain mort le 26 février dernier dans un commissariat, après avoir été menotté et trainé à l'arrière d'un véhicule de police, la justice sud-africaine a refusé ce mardi la liberté sous caution des neufs policiers accusés de ce crime. « Je ne pense pas qu'il soit dans l'intérêt de la justice qu'ils soient remis en liberté sous caution », a affirmé Sam Makamu, le juge du tribunal de Benoni, rapporte l'AFP.