mis à jour le

Espagne : une association dénonce le mauvais traitement des salariées marocaines

L'Association pour la dignité des femmes et des enfants (DIGMUN) a dénoncé dans un communiqué la discrimination faite aux femmes marocaines qui travaillent à la Ceuta (Sebta en arabe). Occupant des postes de domestiques ou d'employées de restauration, ces femmes immigrées en Espagne ne touchent que 150 voire 300 euros par mois (au lieu des 748 ,3 euros locaux). Des salaires extrêmement bas qui dénotent aussi des conditions atroces de travail qui font des Marocaines de véritables victimes, exploitées parfois 24h par jour, rapporte Afriquinfos.com.