mis à jour le

Entrée d'une banque, Rabat, juitllet 2008. © REUTERS/Rafael Marchante
Entrée d'une banque, Rabat, juitllet 2008. © REUTERS/Rafael Marchante

Ces capitaux étrangers qui contrôlent les banques marocaines

L'Etat marocain, Attijariwafa bank et la Banque centrale populaire dominent le secteur bancaire au Maroc, où sur les 19 banques qui se partagent le marché, 11 sont contrôlées par des capitaux étrangers, d'après une étude commanditée par le Conseil de la concurrence au cabinet français Mazars.
L'étude, véritable radioscopie du secteur bancaire marocain, évalue à 54% le taux de bancarisation dans le pays, qui compte 17 millions de comptes bancaires.
A fin 2011, Attijari Wafabank s'adjugeait 25% du produit... Lire la suite sur Bladi

Bladi

Ses derniers articles: Développement humain : le Maroc éternel mauvais élève  Un Américain tué à Casablanca, le FBI mène l'enquête  Enrique Iglesias, la petite coqueluche du Maroc 

banques

Finance

Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?

Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?

AFP

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

En Afrique, la montée en puissance de banques locales redistribue les cartes

AFP

Afrique du Sud: les banques touchées par une fraude

Afrique du Sud: les banques touchées par une fraude

finance

AFP

Sénégal: la Chine finance plus d'un milliard d'euros pour réhabiliter le rail

Sénégal: la Chine finance plus d'un milliard d'euros pour réhabiliter le rail

Economie

Paladin Energy, la société minière qui saigne à blanc le Malawi

Paladin Energy, la société minière qui saigne à blanc le Malawi

AFP

La finance française veut se faire une place au soleil en Afrique

La finance française veut se faire une place au soleil en Afrique

Maroc

AFP

Islam: le roi du Maroc appelle au "front commun contre le fanatisme"

Islam: le roi du Maroc appelle au "front commun contre le fanatisme"

AFP

Le roi du Maroc souhaite une "solidarité sincère" avec l'Algérie

Le roi du Maroc souhaite une "solidarité sincère" avec l'Algérie

AFP

Le Maroc ne renonce pas

Le Maroc ne renonce pas