mis à jour le

Les scooters, ces engins de la mort qui affolent les chiffres : Un jeune homme violemment percuté à hauteur de l’Avenue Bourguiba

Scène à peu près banale puisque devenant presque une règle dans nos villes. Un scooter vient d'être percuté par un automobiliste à hauteur de l'école Iscom. Le jeune homme qui s'apprêtait à tourner à droite a été percuté violemment par le véhicule qui visiblement faisait la même chose. L'infortuné qui portait un pantalon bouffant est resté sonné durant 5 bonnes minutes avant de retrouver ses esprits. Ce n'est qu'après coup qu'il dut se résigner à constater l'état de son engin. Le hic, c'est que le jeune homme ne portait ni casques et c'est une obligation encore moins les accessoires (genouillères, coudières...)
Hélas, ces accidents sont devenus récurrents et l'idée n'a pas été géniale d'importer massivement des motocyclettes d'Europe après que le vieux continent eut payé un lourd tribut relativement à l'usage de ces « engins de la mort ». Une fois dissuadée par l'usage des scooters, les gouvernements européens ont mis des gardes fous et pris des mesures strictes à l'endroit des utilisateurs. Il ne restait plu qu'à inonder le marché africain de scooters, histoire de préserver la vie des jeunes européens au lieu de subir la vérité des chiffres sur les accidents de la circulation. Pendant ce temps, ces engins tuent et un médecin qui dirige une structure publique a déploré le nombre importantissime d'accidents suivis de décès consécutifs aux accidents de la circulation. Il en est de même pour les cas de traumatismes, fractures, entorses...De quoi donner des sueurs froides aux parents... !

Rewmi. Com/ ID