mis à jour le

Marché du travail : le gouvernement veut valoriser l’information pour une meilleure gestion du climat social

Le gouvernement du Sénégal veut mettre sur pied un système statistique fiable par la collecte de l'information sur le marché du travail, en vue d'une meilleure gestion des indicateurs du climat social.

C'est dans cet esprit que s'inscrit la tenue de l'atelier de sensibilisation sur les outils de collecte d'information sur le marché du travail, ouvert mardi par le ministère de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les institutions.

Cette rencontre de trois jours, qui réunit des inspecteurs du travail, entre autres, se tient à l'Ecole nationale d'administration (ENA).

L'objectif du gouvernement est de ''mettre en place un système d'information sur le marché du travail conformément aux dispositions de la loi (...) portant organisation des activités statistiques et de ses textes d'application, dans un souci de permettre à l'ensemble des utilisateurs statistiques de disposer d'informations fiables'', indique un document officiel.

Selon la même source, la remontée des informations en provenance des inspections du travail et de la sécurité sociale est jugée ''fondamentale dans la gestion des indicateurs du climat social''.

La publication de ces données permettra une ''plus grande visibilité de l'administration du travail'', a dit Mansour Sy, le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relations avec les institutions, venu présider la cérémonie d'ouverture de l'atelier en présence du directeur du travail et de la sécurité social et du représentant du Bureau international du travail (BIT).

Ces données concernent la population active, le taux de chômage, le coût de la main-d'½uvre, le nombre d'heures de travail, le nombre d'accidents de travail, les maladies professionnelles, les conflits sociaux, etc., a indiqué Mansour Sy.

Selon lui, ''à l'heure, de la gestion axée sur les résultats, l'administration du travail doit s'adapter en produisant des rapports, des documents chiffrés pour motiver une allocation suffisante de revenus''.

L'usage de données statistiques est également important au moment où le gouvernement s'emploie à mettre en ½uvre son programme pays pour le travail décent (PPTD), a encore relevé Mansour Sy.

Le gouvernement a mis en place, dans le cadre de la validation du Programme pays pour le travail décent (PPTD), ''un guide pertinent pour mener en concert avec les partenaires techniques et financiers des actions phares dans le domaine de la lutte contre le chômage et la pauvreté''.

Pour M. Sy, les statistiques permettront à la Direction du travail et des études de ''produire des rapports annuels voire trimestriel et de mettre à la disposition des décideurs politiques et des utilisateurs des informations fiables et complètes''.

De son côté, le gouvernement aura ''un outil de prévision des éventuels conflits sociaux pour mieux orienter les mesures susceptibles d'apaiser le climat social''.

Au terme de l'atelier, les inspecteurs du travail, le patronat ''feront chacun en ce qui le concerne, de la collecte et du traitement des statistiques en conformité avec les règles établies, un outil performant des indicateurs sociaux de base qu'il s'agisse du bilan social, du rapport mensuel des statistiques des inspecteurs, de la déclaration du mouvement du travail ou de la déclaration annuelle de la situation de la main-d'½uvre''.

Pour le ministère de la Fonction publique, ''une inspection du travail mieux outillée dans la collecte et le traitement de d'informations statistiques complètes et fiables est un facteur de stabilité sociale, gage d'un climat social apaisé''.
APS


www.dakaractu.com