mis à jour le

Sénégal: le plan secret de Macky Sall pour refonder l'Etat

Pris au dépourvu par la réaction des sénégalais sur la médiation pénale soulevée par quelques caciques du pouvoir comme pour tâter le pouls de l’opinion nationale, le Pouvoir est décidé à rectifier le tir sinon redorer le blason maculé de critiques surgissant de toutes parts.

Pris au dépourvu par la réaction des sénégalais sur la médiation pénale soulevée par quelques caciques du pouvoir comme pour tâter le pouls de l'opinion nationale, le Pouvoir est décidé à rectifier le tir sinon redorer le blason maculé de critiques surgissant de toutes parts.

Le régime de Macky Sall en a vu des vertes et des pas mures ces dernières semaines. La cause : la médiation pénale brandie par certains de ses proches dont le ministre de la promotion de la Bonne gouvernance et de l'avocat Me El Hadji Diouf pour inviter les mis en cause dans la traque des biens présumés mal acquis mal acquis à transiger. Mais une approche qui n'a pas été partagée par une importante frange de la population. L'opposition en a profité pour tirer à boulets rouges sur le régime. Par conséquent, de rectificatifs s'imposaient et le Président de la République l'a compris.

Selon l'Observateur, avant de prendre les airs jeudi dernier en direction des Etats-Unis, Macky Sall a donné l'ordre à son camp de s'organiser et de voir comment porter la réplique à leurs détracteurs.

Aussitôt l'injonction reçue, la rencontre s'est tenue dans l'après-midi et il a été retenu la nécessité d'aller vers les médias. À cet effet, des responsables du parti et de l'Etat se sont portés volontaires pour prêcher la « bonne parole ». Et c'est le Premier ministre, Abdoul Mbaye qui doit diriger ce « commando » à qui revient la lourde tache de redorer le blason du régime écorné ces derniers temps par des tirs venant de tous horizons. Moustapha Cissé Lô, Mbaye Ndiaye ainsi que d'autres pontes de l'actuel régime monteront au front. Mais ce n'est pas tout.

D'après l'Observateur lu par Setal.net, cette phase sera suivie d'une campagne internationale d'explication ou de justifications de certaines mesures ou positions adoptées et objets de sévères critiques de leurs adversaires politiques. Aux chanceliers des pays partenaires de la traque des biens dits mal acquis, il est prévu que des correspondances leur soient adressées pour leur affirmer que l'Exécutif n'interviendra pas dans les affaires pendant devant la Justice.

www.dakaractu.com

Dakaractu

Ses derniers articles: Fête nationale : esprit civique et prise d’armes au menu  Aly Badara Maïga, le plus grand voleur de voiture de l'Afrique de l'Ouest est arrêté par la DIC  Les lions à l'aéroport de Paris pour aller à Conakry 

Macky Sall

Dopage dans les urnes

Comment la Russie s'est invitée dans l'élection présidentielle au Sénégal en 2012

Comment la Russie s'est invitée dans l'élection présidentielle au Sénégal en 2012

Francophonie

Michaëlle Jean à la tête de la Francophonie, conséquence de la division des Africains

Michaëlle Jean à la tête de la Francophonie, conséquence de la division des Africains

Abdoulaye Wade

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Pourquoi son retour inquiète Macky Sall

Dakar

Terrorisme

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

AFP

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi

AFP

Athlétisme: Dakar s'oppose

Athlétisme: Dakar s'oppose