mis à jour le

DECLARATION Tariq Ramadan, professeur d’Islam contemporain à l’Université d’Oxford «Le Cimef n’a aucun problème avec la France»

Le Colloque international des musul­mans de l'espace francophone (Cimef) «n'a aucun problème» avec la langue française et la France, a déclaré lundi à Dakar, Tariq Rama­dan, membre de son comité scientifique permanent. «Le Cimef n'a aucun problème avec la langue française. Nous n'avons aucun problème avec la France, même avec la laïcité française», a-t-il dit.
Tariq Ramadan, professeur d'Islam contemporain à l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) s'exprimait lors du lancement du Cimef prévu du 23 au 26 août prochain à Dakar. «(...) Notre problème n'est pas avec un pays, mais avec certains esprits dans ce pays, certaines attitudes dans ce pays, avec certains qui présentent l'Islam comme anti-laïc, anti-français et de penser, parce qu'on est musulman, on est contre le pays ou la langue», a-t-il expliqué.
Tariq Ramadan, pour qui le Cimef «valorise la France comme n'importe quel pays». «Il a sa face brillante et sa face plus sombre. Même le Sénégal est comme ça. Il a une face brillante et sa face plus sombre», a ajouté le Professeur Ramadan, membre du comité scientifique permanent du Cimef.
L'ambition de l'édition 2013 du Cimef-Sénégal est d'apporter des réponses aux questions d'éthique, de bonne gouvernance et de paix dans le monde, à la lumière des enseignements de l'Islam.
Le Cimef regroupe, dans les pays de l'espace francophone, des intellectuels, des membres de la société civile, des savants et des chercheurs, pour discuter des défis actuels de l'Islam dans le monde contemporain par le dialogue, afin d'apaiser les tensions et incompréhensions qui surgissent parfois çà et là dans la vie de tous les jours entre Etats et communautés humaines. Les précédentes éditions du Cimef ont eu lieu en Côte d'Ivoire (2000), au Bénin (2002), au Niger (2004), au Burkina Faso (2006), au Togo (2008) et au Mali (2010).

Aps