mis à jour le

Des 2gyptiennes lors d'une manifestation, 7 mars 2013. © REUTERS/Amr Abdallah
Des 2gyptiennes lors d'une manifestation, 7 mars 2013. © REUTERS/Amr Abdallah

La guerre des Égyptiennes contre le «terrorisme sexuel»

Portées par l'énergie du printemps arabe, les Égyptiennes déclarent la guerre aux agresseurs sexuels.

En Égypte, de nombreuses femmes brisent le silence entourant les violences sexuelles dont elles sont victimes. Le harcèlement est quotidien et les agressions fréquentes. Portées par l'énergie du printemps arabe, elles s'organisent en collectif, militent et combattent pour leurs droits... Lire la suite sur Jeune Afrique

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Egypte

AFP

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

femmes

AFP

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

Ouganda: peur et confusion après une série macabre de meurtres de femmes

AFP

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

La Tunisie abolit l'interdiction du mariage des femmes avec des non-musulmans

AFP

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

Maroc: manifestation contre les violences sexuelles

harcèlement sexuel

Harcèlements

Le jour où je me suis mis dans la peau d'une Algérienne

Le jour où je me suis mis dans la peau d'une Algérienne

Best of

Nos articles les plus lus et les plus partagés

Nos articles les plus lus et les plus partagés

Femmes

Maroc: une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel, et après?

Maroc: une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel, et après?