mis à jour le

Locales 2014 : L’UCS ET L’APR à la conquête de Bignona

Bignona a été, ce weekend, le département le plus sollicité de l'UCS et l'APR qui, à quelques mois des locales, ont choisi de conquérir ce grand de Ziguinchor.


La campagne de massification des partis politiques s'intensifie, de plus en plus, dans la région sud du pays, à quelques mois des locales 2014. En effet, Bignona a été, entre samedi et dimanche, le théâtre d'opération des partis politiques, notamment, l'Alliance pour la république et l'Union centriste du Sénégal d'Abdoulaye Baldé, pour la conquête du plus grand département de la région, avec ses 3 communes et 16 communautés rurales. Dans la région en début de weekend, M. Baldé a effectué sa première sortie, ce dimanche, dans ce département, depuis la création de son parti, vieux aujourd'hui de cinq mois, pour des visites de proximités. «Ce que nous avons vu ici comme mobilisation et comme engagement va être canalisé pour une digne participation à la bataille de Bignona», dira le maire de Ziguinchor qui se dira prêt à enjamber son amitié avec l'actuel maire de la commune, pour conquérir ce département. «Nous sommes en train de constituer une équipe dans la commune, et quand les élections arriveront, nous aviserons. Il n'est pas exclu que nous allions en coalition avec d'autres partis, pour les locales mais, cela fera l'objet de discussions ultérieurement», a informé le député maire qui saisira l'occasion pour rassurer ses militants au sujet de la traque des biens mal acquis.
«Les coupables rembourseront jusqu'au dernier centime»
L'Apr a ouvert le bal de l'assaut de Bignona, ce samedi, par un rassemblement de consolidation de ses bases dans ce département. Au sortir de cette rencontre, les militants entendent massifier le parti, «parce que nous voulons lui donner une majorité politique qui sera à la fois institutionnelle et populaire», dira Ablaye Badji, ministre conseiller auprès du président Macky Sall. Les collectivités locales du département demeurent leur seul objectif. «Si on part en compétion, il faut assurer ses arrières et maintenant, si l'adversaire est un peu allégé, tant mieux pour vous et s'il est un poids lourd, vous serez préparé», indiquera le sieur Badji qui se garde le droit de réserve sur une éventuelle coalition de son parti pour les locales. Affirmant qu'il n'existe aucun candidat «potentiel que l'Apr doit craindre, pour la conquête de la mairie de Bignona», même si pour l'heure, l'idée d'un leader de l'Apr pour conduire la barque n'est toujours pas d'actualité, il se dit confiant. Abordant la question des biens mal acquis, M.Badji d'assurer que «les gens qui ont pris l'argent du peuple vont rembourser jusqu'au dernier centime», la médiation pénale, n'étant plus aujourd'hui à l'ordre du jour.
Elisabeth DIATTA
REWMI QUOTIDIEN