mis à jour le

Thierno Ousmane Sy brandit son immunité devant la chambre d'accusation

Dans les tout prochains jours, les avocats de l'ancien conseiller de Me Wade en Nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic) comptent jouer une carte essentielle pour obtenir la mise en liberté de leur client. Ce sera devant la Chambre d'accusation. En effet, selon L'As Quotidien lu par Rewmi.com, les conseils de Thierno Ousmane Sy ont saisi la juridiction du second degré d'une requête afin de faire valoir l'immunité dont jouit, à les en croire, leur client. Thierno Ousmane Sy ayant travaillé aux côtés de Me Abdoulaye Wade à la Présidence de la République comme conseiller, arguent les robes noires, ce statut le met sous la coupe de l'ancien chef de l'État et impose de droit son immunité, de sorte qu'il ne peut pas être arrêté comme tous les justiciables. Pour asseoir leur thèse, L'As nous apprend que les défenseurs du fils de l'ancien ministre de la justice invoquent une jurisprudence française. Laquelle est, à les en croire, "une jurisprudence constante qui doit s'appliquer en l'espèce".
REWMI.COM/AW