mis à jour le

L’Eco-Revue: semaine du 4 Mars 2013

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l'actualité économique nationale, afin d'avoir une vue d'ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d'informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 4

Le déficit de la balance alimentaire a atteint 1090,6 millions de dinars (MD) au cours de l'année 2012, contre 702 MD, en 2011, soit une augmentation de 55% en un an !
Le taux de couverture des importations par les exportations passe de 75% à 65%, Cette baisse s'explique par une augmentation des importations alimentaires de 11,6% alors que le taux de croissance des exportations a régressé de 2,9%. Quand on connait l'état de nos réserves en devise, on se demande comment tout cela va finir...

Le fond d'investissement Jasmin , doté de 50 Millions de Dinars, sera géré par M. Adel Grar, actuel président de l'Association des Intermédiaires en Bourse et directeur général d'Amen Invest.

L'enquête de la semaine concerne le monopole de Daadaa sur la distribution de la presse écrite. Comme c'est le cas dans plusieurs secteurs en Tunisie, la loi de la jungle prime à coups de corruption, magouilles, menaces, liaisons avec l'ex-régime...

Ce n'est guère mieux dans les hautes sphères de la finance internationale , comme en témoigne sur nos colonnes un ex-trader tunisien.

Mardi 5

Le gouvernement applique la décision d'augmentation des prix des carburants. Cette décision n'est pas due à l'augmentation des prix sur les marchés internationaux , qui reste au niveau de 110 $ le baril de pétrole comme prévu dans la loi de finances, mais pour combler les déficits de l'état.

Entre temps, la production de la Compagnie de Phosphate de Gafsa est toujours en quasi-arrêt avec une production en baisse de 83% par rapport au rythme de 2010. Dans la Tunisie révolutionnaire, on applique le concept de décroissance sans le connaitre !

LA STB, qui était virtuellement sans direction depuis quelques mois, a été confiée à M. Abdelhaweb Néchi, ex-directeur de la STUSID et de la TQB. Il faut rappeler que les banques publiques sont dans une situation désastreuse et que l'état devra tôt ou tard recapitaliser ces banques, ce qui coutera très cher, bien plus que les 60 millions de dinars prévus par le budget.

Les patrons continuent à s'entredéchirer concernant la bonne gestion de l'UTICA, le comité de sauvetage du syndicat patronal présente ainsi des preuves concernant des falsifications des rapports financiers.

Mercredi 6

Alors que la situation de notre endettement est critique, comme le démontre la suite notre enquête sur l'endettement extérieur de la Tunisie, la désinformation continue à induire les divers experts en erreur et le FMI jure qu'il a changé. Le débat risque de diviser le pays et la situation économique et sociale ne peut qu'aller de mal en pis...

La seule réponse du gouvernement se résume en ce nouveau code de l'investissement qui été présenté en avant-première à l'assemblée nationale française, je laisse aux lecteurs le soin d'interpréter cet acte, controversé, de communication…

Ce code qui, rappelons le, n'inclut pas le secteur financier, des mines, des hydrocarbures, des télécommunications et de la distribution n'annonce rien d'original, avantages fiscaux aux investisseurs, dérégulation et facilitations administratives. La grande nouveauté réside dans la possibilité des entreprises dont le capital est détenu par moins de 30% d'étrangers à pouvoir acheter des terres agricoles, en d'autres temps, on aurait parlé de colonisation, mais aujourd'hui ça s'appelle la mondialisation heureuse espèces de fascistes, retardés et rétrogrades ! Chokri Belaïd doit se retourner dans sa tombe...

jeudi 7

La bonne nouvelle de la semaine : un nouveau permis d'exploration pétrolière dans le gouvernorat de Tataouine a été délivré à la société Ukrainienne YNG. Même si je reste un fervent écologiste, je continue à penser que les pays en développement méritent encore leur part de richesse de notre planète Terre, espérons que ces richesses profitent aux peuples...

Les patrons dénoncent, Les agriculteurs et les pêcheurs refusent l'augmentation des prix des hydrocarbures, l'association de défense des consommateurs organise un sit-in devant l'ANC pour le 15 mars, les stations de service annoncent une grève pour le 16, le 17 et le 18 avril. L'essence, ça brûle !

La presse dénonce la manipulation des chiffres de l'emploi par l'INS, ceci est une révolution !

Albert Dubler, président de l’Union Internationale des Architectes, encourage les investisseurs étrangers en assurant que le climat sécuritaire est maîtrisé, de toute façon, maintenant qu'on a l'assurance islamique , plus rien ne peut nous arriver, dieu est avec nous !

Vendredi 8

La composition du gouvernement Laarayedh a été divulguée, composé d' « indépendants » au niveau des ministères régaliens. Le reste est une copie, de qualité moindre, du gouvernement Jbali, avec par exemple un ministre de l'emploi , jeune certes, mais qui a déjà dit qu'il n'a pas de solution au chômage…

En tout les cas, remaniement ou pas, la hausse des prix du carburant , elle, n'est pas transitoire !

Ca va aller, l'INS dit que le taux d’inflation a baissé en février...

Une certification concernant les produits « Halal » a été adoptée par l'INORPI, comme si l’on ne mangeait que du porc avant !

Et bonne semaine !