mis à jour le

FFM : ira-t-on jusqu'au « Grand Pardon » ?

Accouchement au forceps, au terme de quelques semaines de conception tourmentée, certes. Mais, c'est chose faite ! Le Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM) vit le jour en portant, tout de même, les stigmates d'un f½tus malformé dus à une kyrielle de remontrances déchainées par le recrutement de certains réconciliateurs dont la neutralité et l'intégrité morale sont loin d'être leur plus grosse arme. Un handicap qui embarrasserait cette nouvelle institution quant à son serment d'aplanir, de manière (...) - Editorial