mis à jour le

Entreprises "ennemies d'internet": RSF dénonce les "mercenaires numériques"

Paris : "Mon ordinateur avait été arrêté avant moi" : ce constat d'un activiste syrien torturé par le régime de Bachar al-Assad illustre les cas des cinq entreprises épinglées cette année pour la première fois par Reporters sans frontières parce que leur technologie est ou a été utilisée pour surveiller des internautes.

Selon Reporters sans frontières (RSF), "la surveillance en ligne représente un danger grandissant pour les journalistes, blogueurs, citoyens-journalistes e...