mis à jour le

Génocide: la compensation négociée avec l'Allemagne "insuffisante", reconnaît la Namibie

La Namibie a reconnu vendredi que le versement d'une aide au développement de 1,1 milliard d'euros, négociée avec l'Allemagne en guise de compensation pour le génocide de milliers de Herero et Nama durant l'ère coloniale, était "insuffisante".

Après plus de cinq ans d'âpres négociations, l'Allemagne a reconnu la semaine dernière avoir commis "un génocide" sur ce territoire d'Afrique australe qu'elle a colonisé entre 1884 et 1915 et a annoncé le versement de plus d'un milliard d'euros d'aides au développement sur 30 ans.

Cet accord, accepté par le gouvernement namibien comme un "pas dans la bonne direction", est rejeté par de nombreux Namibiens, dont les représentants des communautés Herero et Nama, notamment à cause du montant négocié jugé "insultant".

"Nous devons reconnaître que le montant de 1,1 milliard d'euros convenu entre les deux gouvernements est insuffisant", a déclaré vendredi le vice-président namibien Nangolo Mbumba, lors d'un discours à la Nation.

Mais "l'Allemagne s'est engagée à renégocier le montant au fur et à mesure de la mise en ½uvre des réparations", a-t-il ajouté.

Interrogé par l'AFP, le ministère de Affaires étrangères allemand n'a pas souhaité commenter.

L'aide - qui doit profiter aux descendants des deux tribus - servira à l'acquisition de terres, à la construction de routes en milieu rural, à l'adduction d'eau et à l'assainissement, au développement d'énergies renouvelables et à la formation professionnelle, a-t-il détaillé.

Cinquante millions d'euros financeront un "programme de réconciliation" visant à préserver les archives du passé colonial de la Namibie.

Les crimes commis en Namibie pendant la colonisation allemande empoisonnent depuis de nombreuses années les relations entre les deux pays. Les massacres, par l'armée et des colons allemands, de dizaines de milliers de Herero et de Nama entre 1904 et 1908, sont considérés par de nombreux historiens comme le premier génocide du XXe siècle.

Privés de leurs terres et de leur bétail, les tribus Herero (40% de la population namibienne à l'époque, contre 7% aujourd'hui) s'étaient révoltés en 1904 contre les colons allemands, faisant une centaine de morts parmi ces derniers.

Envoyé pour mater la rébellion, le général allemand Lothar von Trotha avait ordonné l'extermination des Herero. Les Nama s'étaient soulevés un an plus tard et subirent le même sort.

Au moins 60.000 Herero et environ 10.000 Nama - hommes, femmes et enfants - perdirent la vie entre 1904 et 1908.

Les autorités namibiennes exigeaient des excuses officielles et des réparations mais l'Allemagne s'y était à plusieurs reprises opposée, invoquant les millions d'euros d'aide au développement versés à la Namibie depuis son indépendance en 1990.

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

Namibie

AFP

"Un premier pas": l'Allemagne reconnaît un génocide en Namibie

"Un premier pas": l'Allemagne reconnaît un génocide en Namibie

AFP

Adolf Hitler est noir, et élu en Namibie

Adolf Hitler est noir, et élu en Namibie

AFP

La Namibie frappée de sécheresse met en vente 170 éléphants

La Namibie frappée de sécheresse met en vente 170 éléphants