mis à jour le

Le drapeau du Sud-Soudan flotte sur Juba. Juillet 2011 © Ho New/REUTERS
Le drapeau du Sud-Soudan flotte sur Juba. Juillet 2011 © Ho New/REUTERS

Le foot met le cap au Sud-Soudan

Pour célébrer la toute nouvelle indépendance du pays, l'équipe de football de la République du Soudan du Sud tient ce 10 juillet un match amical avec la sélection kényane.

Les autorités sud-soudanaises organisent, ce dimanche 10 juillet, un match amical entre leur équipe nationale et le Kenya. A Juba, la nouvelle capitale, dans un pays dépourvu de tout. Mais qu’importe, «l’avenir du Sud-Soudan dans le football sera brillant», selon le patron de la fédé.

La République du Soudan du Sud est devenue le 9 juillet, le 193ème pays au monde et le 54ème Etat africain. La sécession avec Khartoum avait été approuvée par référendum en janvier, elle est désormais effective. Avec ses 9 millions d’habitants, le Sud-Soudan souffre d’un sous-développement endémique. Son sous-sol gorgé de pétrole ne profite que très peu à la population. Autant dire que la tâche du nouveau président, Salva Kiir Mayardit, est ardue. Il devra gérer les conflits récurrents entre différentes ethnies, en donnant des gages d’évolution démocratique à la communauté internationale.

En attendant, le temps est à la fête. Juba, la capitale, est bouclée à double tour pour le week-end de festivités. Avec du beau monde: Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, ainsi que Sepp Blatter, président de la FIFA. La toute fraîche équipe nationale de football sud-soudanaise doit défier dimanche le onze kényan de Dennis Oliech dans l’enceinte du stade de Juba. La rencontre est amicale et ne figure pas sur les calendriers internationaux officiels. Mais pour le secrétaire de la fédération provisoire du Sud-Soudan, Rudolf Andrea, nul doute que ce «sera un moment historique (…). Les résultats de nos premiers matchs ne nous inquiètent pas, nous sommes certains que l’avenir du Sud-Soudan dans le football sera brillant.»

Un article de la BBC résume les cinq principaux ingrédients pour établir une nation: un hymne national, une monnaie, un nom de domaine, des timbres… et une chance de briller sur la scène sportive. «Les pays africains sont jeunes. Le match de foot est un des rares lieux où les emblèmes nationaux sont déployés et où les fictions d’État-Nation peuvent être vécues», synthétisait l’historien Paul Dietschy en 2009.

D’ailleurs, les autorités sud-soudanaises ont mis en place une fédé provisoire dès le mois d’avril, bien avant l’indépendance effective. Pour l’instant, ses moyens sont réduits. D’après le correspondant de la BBC à Juba, l’équipe nationale s’entraîne sur des terrains broussailleux, au milieu des chèvres. Mais elle devrait rapidement entamer des démarches pour s’affilier auprès de la Confédération africaine de football (CAF), préalable indispensable pour ensuite adhérer à la FIFA.

Lire la suite sur Slate.fr

 

Sydney Maréval

Journaliste

Ses derniers articles: Le foot met le cap au Sud-Soudan 

CAF

AFP

Le nouveau président de la CAF "convaincu" que le Maroc peut organiser le Mondial-2026

Le nouveau président de la CAF "convaincu" que le Maroc peut organiser le Mondial-2026

AFP

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

AFP

Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone

Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone

FIFA

AFP

Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa

Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa

AFP

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

AFP

Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa

Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa

football

AFP

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

Mali: les dirigeants de la Fédération de football limogés, la Fifa proteste

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo