mis à jour le

RAMONGO : Quand un maire suscite des espoirs

La commune de Ramongo dans le Centre-ouest a un nouveau maire : Néhémie Rasmané Kaboré. Professeur de lycée et collège, cet enseignant, sous la bannière CDP a été porté à la tête de cette commune qui s'est mobilisée le 9 mars 2013 pour son investiture. C'était sous la parrainage d'un fils de village, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Dramane Yaméogo

L'heure de la réconciliation entre politicienssemble sonner à Ramongo. On le sait, entre l'ancien maire et le chef de Ramongo, ce n'était pas le parfait amour. Beaucoup d'événements se sont passés dans cette cité. Le temps passé, le chef de Ramongo (qui a migré dans Le Fso Autrement) a saisi l'opportunité de l'installation du nouveau maire pour sonner le rassemblement. Et de dire en substance en mooré : « Ce qui est passé est passé. Je demande pardon à tous pour tout ce que j'ai pu poser comme acte qui n'a pas plu. Je demande à toute la population de Ramongo de soutenir le nouveau maire car ce sont des problèmes que vous lui avez données en le portant à la tête de la mairie. Je suis disposé à accompagner ce nouveau maire car il n'est pas le maire d'un parti, mais de tout Ramongo ».

A sa suite, l'ancien maire, Awa Nikiéma née Ouédraogo a pris la parole pour remercier jeunes, femmes, vieux, autorités pour le soutien dont son conseil municipal a bénéficié tout au long de son mandat. Pionnière dans cette fonction à Ramongo, Awa Nikiéma et son conseil ont montré la voie à suivre. Les uns et les autres leur ont témoigné de leur gratitude. Le maire sortant a également demandé pardon à tous ceux qu'elle a pu heurter ou frustrer dans des ses gestes, paroles et actions. Tous ces actes d'humilité ont été bien ovationnés par la population sortie en masse pour l'évènement.

JPEG - 79.5 ko

Avant que le secrétaire général de la province du Boulkiemdé n'installe officiellement Néhémie Rasmané Kaboré dans ses fonctions, le parrain, Dramane Yaméogo, soutenu par son collègue de l'Action sociale, Alain Zoubga, a appelé tous les fils et filles de Ramongo à se mobiliser pour accompagner le nouveau conseil municipal. Ramongo doit se construire avec l'aide de tous ses fils et Dramane Yaméogo a appelé à la solidarité et à la fraternité pour un Ramongo « émergent ».

Sitôt installé que le nouveau maire a décliné ses priorités pour les 5 années à venir. Il s'agit du renforcement des capacités des différents services de la Mairie pour des prestations de services de qualité et pour plus d'opérationnalité. Une journée communale pour la réconciliation des filles et fils de la Commune est envisagée. Le nouveau maire a ensuite promis d'½uvrer à faire accepter le lotissement en vue de terminer les opérations, notamment l'ouverture des voies d'accès et l'indication des parcelles. A cela s'ajoute l'électrification du chef-lieu de la commune qui fera « l'objet d'une attention particulière ». Un cadre de réflexion sera mise en place pour la valorisation des troupes traditionnelles de la Commune. Dans le domaine de l'éducation, il a promis mettre un accent sur la scolarisation des filles.

JPEG - 55.2 ko

La construction d'un nouveau CEG dans la zone de Salbisgo figure en bonne place dans le programme du nouveau conseil municipal. Des centres d'alphabétisation seront également érigés. Sur le plan de la santé le projet de construction d'un CSPS est à l'ordre du jour. La création d'activités génératrices de revenue au profit des jeunes et des femmes reste également une priorité pour le nouveau maire tout comme la construction d'infrastructures marchandes (marché, boutiques de rue...), l'augmentation des points d'eau potable, la construction d'un deuxième barrage dans la commune en vue d'une exploitation maraîchère au profit des femmes et des jeunes. Ceci permettra, dit-il, de minimiser l'exode des jeunes vers d'autres

Rasmané Kaboré reste convaincu que pour réussir dans ces actions, il faut une adhésion de toutes et de tous ; il n'a pas manqué de rendre un hommage au maire sortant pour avoir été « le cobaye de cette décentralisation intégrale ».

Ce fut une belle fête et les filles et fils de Ramongo ont été invités à la mobilisation pour le développement de leur commune.

Alexandre Le Grand ROUAMBA